Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Les trois duos sur le podium du 8è Tour de Bretagne à la voile - Finistere / Foxoo
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
Vos évènements annoncés sur Foxoo, relayés sur Twitter ! Mode d'emploi   Suivre / Twitter
Vie locale     Actualité nationale     Annoncer un évènement
FranceFinistère

Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 19/09/11 | Vues : 42


Les trois duos sur le podium du 8è Tour de Bretagne à la voile / Finistere


Romain Attanasio et Nicolas Bérenger sur Savéol très à l'aise dans l'étape de Brise : A 9h le vendredi matin, le 16 septembre 2011, le vent est aux abonnés absents en rade de Lorient. Loïc Ponceau, directeur de course, et Jean Coadou, Président du Comité de course, demandent aux concurrents d'avancer au moteur en attendant que le vent de secteur ouest s'établisse. Au large d'Etel, le départ peut enfin être donné à 10h41 dans un vent de secteur ouest nord-ouest. A la bouée de dégagement, Destination Dunkerque de Thomas Ruyant et Yann Eliès pointe en tête devant Agir Recouvrement (Adrien Hardy et Pierre Lebourdais), Sepalumic (Frédéric Duthil et François Lebourdais) et Gedimat (Thierry Chabagny et Alexis Littoz). Alors que la flotte ne cesse d'accélérer dans un vent forcissant, elle franchit la bouée nord Quiberon deux heures plus tard, en baie de Quiberon.




Bretagne - Crédit Mutuel Performance de Thomas Rouxel et Nicolas Troussel prend le leadership devant Destination Dunkerque, Saveol (Romain Attanasio et Nicolas Bérenger) et Interface Concept (Gwenaël Riou et Simon Moriceau). Un spi déchiré dissipe tout espoir de victoire et laisse la voie libre à Saveol. Pour Romain Attanasio, cette victoire est la première de la saison et la première sur le Tour de Bretagne. Quant à Nicolas Bérenger, il avait déjà remporté une étape à Piriac-sur-mer en 2007 aux côtés d'Erwan Tabarly. Bretagne - Crédit Mutuel Performance et Vendée complètent le podium de l'étape.

MORGAN LAGRAVIERE ET GILDAS MAHE (VENDEE) : L'ELEVE ET LE PROF, LE DUO REDOUTABLE
Ils ont tous les deux la réputation d'être d'excellents régatiers. S'ils se sont souvent croisés, si Gildas a navigué avec des ex entraîneurs de Morgan, ils n'avaient jamais couru ensemble. Au début de l'année, Gildas est venu entraîner Morgan au centre d'entraînement de Vendée. Morgan, déjà talentueux, n'a pas mis longtemps à comprendre le maniement d'un Figaro. Il s'est fait remarquer sur la Generali Solo et sur la Solitaire du Figaro dont il a pris la 7è place au classement général et la 1ère au classement bizuth, est LA révélation de l'année sur ce circuit Figaro Bénéteau 2011. Quant au brestois Gildas Mahé, il avait déjà démontré tout son talent sur le Tour de Bretagne en remportant l'étape de Piriac-sur-mer en 2009 et la course en 2005, aux côtés de Thierry Chabagny.

Au départ de cette dernière étape le vendredi matin, le 16 septembre 2011 à Lorient, avec une position de leader au classement général, Morgan Lagravière et Gildas Mahé savaient que rien n'était acquis. Les trois points d'avance ne leur donnaient aucun avantage représentant peu d'écart avec leur poursuivant, Bretagne - Crédit Mutuel Espoir. Ils décidaient de partir pour faire une très belle étape sans chercher à contrôler leurs concurrents immédiats au classement général. Sur les 7 courses courues, ils en auront couru 5 sans jamais en avoir remporté une seule. Toutefois, leur régularité aura payé.

ANTHONY MARCHAND ET RONAN TREUSSART (BRETAGNE - CREDIT MUTUEL ESPOIR) 2è AU GENERAL : UN ESPOIR PLEIN DE PROMESSES
Compétence, complicité et régularité ont payé. Anthony et Ronan ont terminé quatre courses sur sept dans les dix, dont deux fois sur le podium et jamais au-delà de la onzième place. Les deux amis ont fait une belle démonstration de leur talent. Ronan n'avait pas navigué de la saison en Figaro. Quant à Anthony, c'est une jolie manière de préparer la saison prochaine, qu'il courra sur le bateau Bretagne - Crédit Mutuel Performance.

FREDERIC DUTHIL ET FRANCOIS LEBOURDAIS (SEPALUMIC) 3è AU GENERAL :
Ils couraient là leur troisième Tour de Bretagne ensemble et trustent encore le podium pour la deuxième fois, comme en 2009 où ils avaient terminé 2è. Sur sept courses, leur moins bon résultat a été 11è sur cette dernière étape entre Lorient et Piriac-sur-mer. Il ne serait pas surprenant de les retrouver ensemble pour la prochaine édition du Tour avec un objectif : prendre la place du podium qu'ils n'ont pas encore occupée ... La première !


LE TOUR DU TOUR
Jean Coadou, Président du Comité de course : « L'ambiance est excellente. C'est ma 6è édition et la particularité de celle-ci c'est la situation météo. Les autres années nous nous posions la question de savoir comment courir avec trop peu de vent et cette année on a du retarder un départ d'étape et supprimer une escale à Brest. Pour un mois de septembre nous avons eu beaucoup de vent. Le niveau évolue tout en retrouvant les mêmes schémas : des duos de figaristes, on voit arriver des jeunes régatiers qui forment d'excellents duos avec des anciens. On trouve aussi des jeunes qui veulent se lancer et qui s'aguerrissent. On retrouve aussi d'anciens figaristes ou régatiers qui viennent pour différentes raisons. Le parcours est mythique en contournant la pointe de Bretagne. »

De Perros-Guirec à Douarnenez (course 1 - 100 milles)
Les restes du cyclone Irène, des vents de 35 à 45 noeuds en rafales, contraignent le directeur de course à décaler le départ. Le parcours est modifié et l'escale de Brest supprimée. Dimanche 11 septembre 2011, les bateaux s'élancent sur la plus longue étape du Tour de Bretagne.
1. T. Chabagny - A. Littoz (Gédimat);
2. E. Peron - S. Troël (Macif) à 06 ' 52'' ;
3. A. Hardy - P. LeBoucher (Agir Recouvrement) à 07 ' 52''

Parcours côtier en baie de Douarnenez (course 2)
Les 30 duos prennent le départ d'un parcours de 24 milles en baie de Douarnenez dans un vent de 15 à 20 noeuds.
1. T. Chabagny - A. Littoz (Gédimat);
2. M. Lagravière - G. Mahé (Vendée) à 00 ' 11'' ;
3. T. Rouxel - N. Troussel (Bretagne Crédit Mutuel Performance) à 00 ' 29''

Parcours banane en baie de Douarnenez (courses 3 et 4)
Dans un vent de secteur ouest de 15 noeuds, le parcours banane s'annonce dans des conditions idéales. Mais la précipitation d'une partie des équipages donne du fil à retordre au comité de course, qui doit s'y prendre à trois fois avant de pouvoir prononcer le « bon départ » de la course 3. Agir Recouvrement d'Adrien Hardy et Pierre Leboucher écope d'une disqualification sur la course 4 (parcours côtier) pour un refus de tribord à l'encontre de Luisina d'Eric Drouglazet et Damien Guillou.
Course 3
1. T. Rouxel - N. Troussel (Bretagne Crédit Mutuel Performance);
2. A. Marchand - R. Treussart (Bretagne Crédit Mutuel Espoir) à 00 ' 35'' ;
3. N. Lunven - D. Deruelle (Générali) à 00 ' 47'
Course 4
1. E. Drouglazet - D. Guillou (Luisina);
2. F. Duthil - F. Lebourdais (Sépalumic) à 01 ' 59'' ;
3. A. Marchand - R. Treussart (Bretagne Crédit Mutuel Espoir) à 02 ' 08'

De Douarnenez à Lorient (course 5 - 81 miles)
Le vent est aux abonnés absents en le mercredi matin le 14 septembre 2011. Les concurrents passeront le Raz de Sein au moteur pour prendre le départ au large de Plogoff.
1. S. Goodchild - L. Pellecuer (Artemis 23);
2. M. Lagravière - G. Mahé (Vendée) à 00 ' 42'' ;
3. JP. Nicol - C. Douguet (Bernard Controls) à 01 ' 13'' ;

Tour de l'ïle de Groix (course 6 - 19,5 miles)
Les conditions de vent, 10 à 15 noeuds de secteur Est nord-est, ont permis aux skippers et co-skippers de régater dans des conditions de rêve, très au contact et parfois un peu trop.
1. A. Hardy - P. LeBoucher (Agir Recouvrement);
2. M. Lagravière - G. Mahé (Vendée) à 00 ' 26'' ;
3. E. Peron - S. Troël (Macif) à 01 ' 05'

COMMENTAIRES DE SKIPPERS
Morgan Lagravière (avec Gildas Mahé, Vendée) : « L'une des clés de notre victoire est sûrement la fraicheur. Nous sommes arrivés avec l'envie de découvrir et de progresser sur le bateau. L'aspect humain est aussi important. Ca a été une force sur cette course, nous nous sommes entendus, soutenus, entraidés tout du long, c'était super. Nous avons fait une belle régate avec peu de déchets et des moments difficiles en milieu de championnat sur les parcours banane. Nous sommes restés solides, la tête haute, même avec, à 20 milles de l'arrivée, le spi qui est passé sous le bateau. Mais nous avons continué à attaquer et à garder le couteau entre les dents. Je suis encore plus content que sur la Solitaire du Figaro parce que j'en ai pas mal bavé et là j'ai pris du plaisir du début à la fin. C'est convivial, on parle, on ne se sent pas seul, et le format de la course, permet de se retrouver à terre le soir, on ne se referme pas dans sa bulle. »

Gildas Mahé : « Je suis assez fier du boulot réalisé. Nous avons bossé essentiellement sur les manoeuvres en début d'année et là, avant chaque manoeuvre je reprenais la barre parce que Morgan les faisait beaucoup mieux que moi. C'est une satisfaction d'avoir travaillé suffisamment tôt pour qu'il fasse une bonne Solitaire et gagner le Tour de Bretagne dans la foulée. Au-delà de l'entraînement, c'est satisfaisant de voir la capacité qu'il a à faire avancer le bateau comme peu la possèdent ... »

Romain Attanasio (avec Nicolas Bérenger, Saveol) : « On a tiré les bons bords sous spi, on allait vite. Quand ça va bien et que ça va vite, on est serein, on a réussi à doubler les autres un à un, le dernier c'était Nicolas Troussel et Thomas Rouxel, on était bien en vitesse. Il y avait des empannages à faire. Après la baie de Quiberon, le jeu était très ouvert avec un parcours quasiment dans l'axe. Fred Duthil me disait hier : c'est dingue que vous ne soyez pas dans les 10 parce qu'on est toujours avec vous. Alors qu'eux étaient 2è au général ! C'est vrai que nous avons souvent été bien placés et que l'on ratait le coche juste sur la fin. Cela prouve que le niveau est très serré, que la moindre erreur se paye cher. C'est la dernière course de la saison, finir sur une victoire ce n'est pas mal du tout ! »

Thomas Ruyant et Yann Eliès (Destination Dunkerque) : « Nous avons passé la bouée de dégagement en tête et nous avons réussi à rester dans les deux ou trois premiers jusqu'à la Teignouse. Sur le grand bord entre Quiberon et Piriac, nous avons eu un trou de vitesse que nous n'avons pas vraiment compris, pendant ¼ d'heure nous n'avancions plus et nous avons perdu la tête de la flotte. En terminant 4è des deux dernières manches, on redresse la barre. »

Thierry Chabagny (avec Alexis Littoz, Gedimat) : « Nous avons bien commencé ce Tour de Bretagne, mais après c'était un peu plus dur, même si nous nous en sortons bien sur cette dernière étape. Pour gagner le Tour de Bretagne, il faut être très régulier, ce qu'ont réussi à faire Morgan et Gildas. »

François Lebourdais (sur Sepalumic avec Frédéric Duthil)
Sur l'étape : « On est bien parti puisqu'on passe 3ème la bouée de dégagement, ensuite le vent est monté sous spi. Ce fut un peu compliqué pour nous car il y avait beaucoup d'algues et on n'a pas forcément fait les bons choix tactiques puisqu'on a raté quelques petites bascules. En plus, depuis deux jours, on traîne des problèmes de ballasts. »
Sur le Tour : « C'est notre troisième participation. Il y a toujours autant de niveau et c'est une super régate. Pour l'instant on a toujours été bien classés, et c'est sûr qu'on aimerait faire un podium. »

Thomas Rouxel (sur Bretagne Crédit Mutuel Performance avec Nicolas Troussel)
Sur l'étape : « On a fait tout le parcours au portant, c'est une allure que j'aime car le bateau est à plat, il glisse bien et surfe aussi. Il y avait du vent et comme le bateau allait vite, on s'est bien fait plaisir. »

Sur le Tour : « Encore une super épreuve conviviale avec de belles conditions. Ca été assez vite car on n'a fait que trois étapes pour faire le tour de Bretagne, mais on a fait pas mal de parcours banane et côtiers donc c'était bien complet ».

Nicolas Lunven (sur Generali avec Dimitri Deruelle)
Sur le Tour : « C'était ma troisième participation est c'est toujours aussi bien. Je ne suis pas chauvin mais, étant breton, je prends forcément plaisir à faire le tour de Bretagne. Ensuite, naviguer en double sur des bateaux où on est tout seul d'habitude c'est très enrichissant car on apprend beaucoup de notre co-équipier. Et puis, on a eu de bonnes conditions de nav' donc c'était vraiment une très belle épreuve. »

APRES QUOI COURENT-ILS
GAES (Anna Corbella et Gérard Marin) : Ils viennent tout droit de la Costa Brava pour participer au Tour de Bretagne à la voile. La première femme espagnole à avoir terminé une transocéanique en solitaire (2009, Transat 6.50) a choisi Gérard Marin pour l'accompagner sur le Tour. Ils se sont rencontrés il y a plusieurs années sur la Barcelona World Race. Après plusieurs courses en tant que concurrents, ils ont appris à se connaître et s'apprécier « il faut bien s'entendre avec son co-équipier sur des courses de plusieurs jours. Je savais qu'il n'y aurait pas de problème avec Gérard, je lui ai demandé d'être mon co-skipper » explique Anna. Si elle a choisi de passer Gibraltar et le golfe de Gascogne pour venir sur le Tour c'est pour s'entraîner pour peut-être intégrer le circuit Figaro Bénéteau, qu'elle aime les crêpes au chocolat et la beauté des paysages bretons !

Artemis 77 (Edmund Hill et Yoann Richomme) : En milieu de compétition, Nick Cherry - skipper d'Artemis 77, est contraint de se faire remplacer par le Français Yoann Richomme. Alors qu'Edmund préfère le Tour de Bretagne au Championnat du monde maxi qui a lieu en ce moment, Yoann saisit cette opportunité pour compléter son expérience en Figaro. « J'apprécie cette course avec Ed car je découvre une nouvelle personne très sympa, on n'arrête pas d'échanger. De son côté, il est content d'apprendre de nouvelles choses en Figaro ».

Vendée 1 (Frédéric Rivet et Mathieu Richard) : Ils se sont rencontrés en sport études, il y a quinze ans. Depuis ils ont monté un projet de match racing qui leur a permis de naviguer ensemble pendant une dizaine d'années, en parallèle du Tour de France à la voile. Alors que Frédéric part sur des horizons plutôt solitaires, Mathieu continue le match racing. Après 5 ans de navigations séparés, ils saisissent l'occasion du Tour de Bretagne à la voile pour naviguer de nouveau ensemble. C'est aussi l'occasion pour eux de s'essayer en double. « Le double c'est assez spécifique puisque nous on naviguait en équipage, à sept en MOD 30 ou à cinq en match race. Là c'est complètement différent mais on apprend beaucoup de choses aussi ».

Bretagne - Crédit Mutuel Performance (Thomas Rouxel et Nicolas Troussel) : Leur rencontre est une longe histoire ... mais pour faire court, cela s'est passé sur les pontons de Port-la-Forêt puisqu'ils s'entraînaient dans le même centre. Puis Nicolas invite Thomas à courir la transat AG2R avec lui en 2010 « Je cherchais un co-skipper pour la Transat AG2R et un skipper pour le Figaro CMB sur la solitaire. La course s'est très bien passée et je lui ai proposé de prendre la suite". Sur l'eau, Nicolas est à la barre et Thomas à la manoeuvre, à la tactique et à la navigation. Le Tour de Bretagne est l'occasion pour eux de reformer leur duo et de se faire plaisir tout en étant redoutables.

CLASSEMENTS
* Lorient ==> Piriac-sur-mer (course 7)
1. R. Attanasio - N. Bérenger (Savéol);
2. T. Rouxel - N. Troussel (Bretagne Crédit Mutuel Performance) à 00 ' 20'' ;
3. M. Lagravière - G. Mahé (Vendée) à 00 ' 45'' ;
4. T. Ruyant - Y. Eliès (Destination Dunkerque) à 02 ' 21'' ;
5. N. Lunven - D. Deruelle (Générali) à 02 ' 28'' ;
6. T. Chabagny - A. Littoz (Gédimat) à 02 ' 40'' ;
7. G. Riou - S. Moriceau (Interface Concept) à 03 ' 14'' ;
8. A. Marchand - R. Treussart (Bretagne Crédit Mutuel Espoir) à 04 ' 40'' ;
9. A. Hardy - P. LeBoucher (Agir Recouvrement) à 05 ' 12'' ;
10. F. Rivet - M. Richard (Vendée 1) à 05 ' 13'' ;
12. E. Peron - S. Troël (Macif) à 06 ' 15'' ;
13. N. Cherry - E. Hill (Artémis 77) à 06 ' 22'' ;
14. (DPIr) F. Duthil - F. Lebourdais (Sépalumic);
14. L. Gouézigoux - G. Guegan (Sita Suez / Maisons Arteco) à 06 ' 26'' ;
15. C. Dalin - J. Grégoire (Keopsys) à 06 ' 27'' ;
16. Y. Le Clech - D. Cloarec (Saveurs d'évènements / ASI Informatique) à 06 ' 49'' ;
17. E. Drouglazet - D. Guillou (Luisina) à 07 ' 00'' ;
18. JP. Nicol - C. Douguet (Bernard Controls) à 07 ' 25'' ;
19. J. Villion - A. Koch (Nosi Komba) à 07 ' 35'' ;
20. V. Biarnès - T. Le Guillerm (Prati'Bûches) à 07 ' 36'' ;
21. N. Jossier - A. Loison (Entreprendre en Pays Granvillais) à 08 ' 06'' ;
22. F. Le Gal - A. Tripon (Far Away) à 08 ' 09'' ;
23. I. Joschke - D. Sineau (Galettes Saint-Michel / Britanie) à 08 ' 26'' ;
24. M. Bothuon - M. Faou (Les Recycleurs Bretons) à 08 ' 30'' ;
25. S. Goodchild - L. Pellecuer (Artemis 23) à 08 ' 59'' ;
26. J. Briand - B. Hochart ( France Adot / Tryeau Architecture) à 09 ' 47'' ;
27. C. Machetel - H. Meili (Niji pour les sauveteurs en mer) à 09 ' 56'' ;
28. A. Corbella - G. Marin (Gaes) à 10 ' 00'' ;
29. G. Kerlévéo - JS. Henry (Objectif St Barth 2012) à 16 ' 41'' ;
DNC. X. Macaire - Y. Ravot (Starter/Active Bridge)

Classement général après 7 courses après jury
1. M. Lagravière - G. Mahé (Vendée) 44 pts;
2. A. Marchand - R. Treussart (Bretagne Crédit Mutuel Espoir) 50 pts;
3. F. Duthil - F. Lebourdais (Sépalumic) 58 pts;
4. T. Chabagny - A. Littoz (Gédimat) 59 pts;
5. T. Rouxel - N. Troussel (Bretagne Crédit Mutuel Performance) 61 pts;
6. N. Lunven - D. Deruelle (Générali) 63 pts;
7. E. Peron - S. Troël (Macif) 66 pts;
8. E. Drouglazet - D. Guillou (Luisina) 68 pts;
9. T. Ruyant - Y. Eliès (Destination Dunkerque) 68 pts;
10. R. Attanasio - N. Bérenger (Savéol) 76 pts;
11. J. Villion - A. Koch (Nosi Komba) 78 pts;
12. A. Hardy - P. LeBoucher (Agir Recouvrement) 80 pts;
13. G. Riou - S. Moriceau (Interface Concept) 80 pts;
14. JP. Nicol - C. Douguet (Bernard Controls) 88 pts;
15. F. Rivet - M. Richard (Vendée 1) 96 pts;
16. C. Dalin - J. Grégoire (Keopsys) 115 pts;
17. L. Gouézigoux - G. Guegan (Sita Suez / Maisons Arteco) 115 pts;
18. V. Biarnès - T. Le Guillerm (Prati'Bûches) 119 pts;
19. S. Goodchild - L. Pellecuer (Artemis 23) 125 pts;
20. N. Jossier - A. Loison (Entreprendre en Pays Granvillais) 125 pts;
21. F. Le Gal - A. Tripon (Far Away) 132 pts;
22. Y. Le Clech - D. Cloarec (Saveurs d'évènements / ASI Informatique) 135 pts;
23. N. Cherry - E. Hill (Artémis 77) 141 pts;
24. X. Macaire - Y. Ravot (Starter/Active Bridge) 147 pts;
25. M. Bothuon - M. Faou (Les Recycleurs Bretons) 164 pts;
26. I. Joschke - D. Sineau (Galettes Saint-Michel / Britanie) 171 pts;
27. G. Kerlévéo - JS. Henry (Objectif St Barth 2012) 185 pts;
28. C. Machetel - H. Meili (Niji pour les sauveteurs en mer) 187 pts;
29. A. Corbella - G. Marin (Gaes) 188 pts;
30. J. Briand - B. Hochart ( France Adot / Tryeau Architecture) 193 pts;

En savoir plus



The sea within. Le jeudi 27 septembre 2018 à BREST. 19H30


Ticket to Pitch #3, journée business à bord du Pont-Aven. Evénement organisé par la French Tech Bres. Le vendredi 28 septembre 2018 à Roscoff. 09H00


Le mémorial ou la mémoire mise en espace. Le vendredi 28 septembre 2018 à Quimper. 18H30


Concert de chants syriens. Du 26 au 28 septembre 2018 à BREST. 20H30


2ème journée de rencontre sur la complémentarité des médecines. Le samedi 29 septembre 2018 à La-Forêt-Fouesnant.


PEPETTE & PAPY A L'ELYSEE, Theatre/Humour. Le samedi 29 septembre 2018 à ERGUE GABERIC.


Pavillon Noir. Du 25 au 29 septembre 2018 à BREST. 20H30


Emir Kusturica en concert à Brest. Le samedi 29 septembre 2018 à BREST. 20H30